Un an dans la vie d’un viticulteur

Chaque année, c’est l’effervescence quand vient le temps des vendanges  ! Mais la viticulture se vit à l’année et chaque saison apporte son lot de travaux à réaliser dans les vignes comme en caves. Hiver, printemps, été et automne vous réservent bien des surprises. Glissez-vous le temps d’un article, dans la peau d’un viticulteur.

Taille de la vigne et fermentations en hiver

Un an dans la vie d’un viticulteur

Nous voici en janvier, l’hiver est là. Les vendanges sont terminées depuis plusieurs mois déjà et les feuilles de vigne tombent petit à petit. Dans les vignobles, il est temps de préparer la taille en retirant le palissage (les fils de fer qui soutiennent la vigne). La taille se poursuivra jusqu’en mars et déterminera la vigueur de la vigne pour les prochaines vendanges, ainsi que la charge théorique de raisin qu’elle pourra supporter. On peut également apporter aux pieds quelques ajouts de matières organiques et de minéraux dont ils pourraient avoir besoin, selon le millésime écoulé.

Dans les caves, les fermentations sont terminées et les dégustations de vins vont bon train. Exception faite des cuvées liquoreuses, les vins destinés à être bus jeunes commencent à être assemblés. Le maître de chai démarre également l’élevage des cuvées de garde. Certaines cuvées légères sont déjà prêtes pour être commercialisées et bues.

Croissance de la vigne et mise en bouteille durant le printemps

Au printemps, la vigne renaît : sa sève remonte et perle par les cicatrices dues à la taille. Le vigneron craint les gelées de printemps jusqu’aux Saints de Glace, qui menacent de détruire tout ou partie de la récolte. Il supprime également les contre-bourgeons, et ceux non utiles à la taille pour l’année suivante.

Au moment de la floraison, on connaît la date approximative des prochaines vendanges, 110 jours plus tard. Tout au long de la saison, le travail du vigneron va suivre la croissance de la vigne avec des opérations régulières de relevage et de rognage (attacher les rameaux sur le palissage et rogner les surnuméraires).

Dans les caves, les blancs et les rosés fruités sont mis en bouteille et commercialisés après quelques semaines de repos tandis que les autres cuvées poursuivent leur élevage. Certains vins un peu plus structurés seront également mis en bouteille à la toute fin du printemps.

Les derniers préparatifs à la vigne comme en cave au cours de l’été

L’été est une période de travaux visant à améliorer la qualité de la vigne et préparer les vendanges à venir. Le vigneron effectue des « vendanges en vert » afin d’ôter les grappes en surnombre encore vertes, et effeuille la vigne côté soleil levant.

Dans les caves aussi, on active les préparatifs pour que tout soit prêt au moment de la réception des vendanges. Nettoyage et préparation des cuves à vin, mise en bouteille des dernières cuvées du millésime précédent… Ce n’est qu’une fois tout ce travail terminé que le vigneron pourra prendre quelques jours de repos bien mérités avant le coup d’envoi.

Automne : il est venu le temps des vendanges

Le moment tant attendu des vendanges arrive  ! La période la plus épuisante de l’année, mais également la plus fascinante  ! Selon les différents cépages, parcelles et techniques de récolte, la date idéale de vendanges doit être déterminée afin que le raisin soit ramassé à l’apogée de sa maturité. Les conditions météorologiques vont évidemment jouer un rôle primordial.

Les caves entrent en effervescence dès le début des vendanges. Réception des raisins, éraflage, pressurage, lancement et suivi des différentes fermentations, passages des cuvées d’une cuve à l’autre, remontages, pigeages et écoulement des vins rouges rythment les journées de cette période mouvementée et déterminante. La boucle est bouclée  !